Help Injured Boua Banh MAKE LOVE NOT LOGS

(Version française en bas de page)

Unexpectedly we have received the news that the male elephant, Boua Banh, is available for us to buy and we need your help to raise the $18,000 required to rescue him.

Boua Banh is severely injured after a logging accident six years ago broke his right hind leg. As a result both of his legs are now weakened and he walks very slowly with a pronounced limp.

The Elephant Conservation Center (ECC) has been renting Boua Banh as part of our breeding programme for four months at a cost of $625 per month. Now with the opportunity to buy him outright we can assure him a life of love making not logging.

HELP SAVE BOUABANH HERE

Help Save Boua Banh

Our Herd

In total we have four female elephants within our breeding program and Boua Banh will spend long lazy afternoons in our enrichment area with one or more of our herd, getting to know them better.

A female elephant is fertile for just 4 days every 4 months. We need to socialise Boua Banh with our ladies so that when they are fertile then they will no longer run away from him, buying him will give us the best opportunity to ensure the viability of our herd for future generations. An elephant rescue is expensive. Nowadays, the price of an elephant ranges between 30.000 and 70.000 $ ! Because of his injury, rescueing Boua Banh fortunately doesn’t amount to that and owners are ready to sell it for 18.000 $.

Boua Banh’s History

Boua Banh worked in the logging industry all of his adult life. In 2011 he had an accident. Boua Banh was pulling a log down a hill and it lost control hitting his leg. At the time vets from the Sayaboury Mobile Clinic treated Bua Banh and took out a piece of bone measuring 20cm long.

Boua Banh was physically unable to work for 3 years while his leg recovered. During this time the owner, Mr Lei, was unable to pay his mahout. After three years the owner gave his mahout Boua Banh in lieu of a salary.

Due to his injury Boua Banh’s leg is severly weakened and he now has a pronounced limp in his right hind leg. A fracture is difficult to treat in elephants without specialist equipment that is not available in Laos.

In 2014 despite his severely weakened leg Boua Banh was put back to work in the logging industry where he worked for another two years.

Boua Banh first came to the Elephant Conservation Center in January 2017. We rented him for four months as part of our breeding program.

In February 2017 Boua Banh’s mahout owner agreed to sell Boua Banh to the ECC.

Although Boua Banh leg can’t be fixed, however, the Elephant Conservation Center is able to provide him with daily quality veterinary care and make sure he will not be put to work for the rest of his life.

HELP SAVE BOUABANH HERE

Help Save Boua Banh

Asian Elephant Facts
In the ‘Land of a Million Elephants’ there are only 800 remaining, 400 in the wild and 400 in captivity.

Among the Captive Elephant Population for every 10 elephants that die only 2 are born. The long term sustainability of the species is compromised in domesticity if the trend remains unchanged. Domestic elephants are key in conserving the species because of the increasing pressure wild populations are undergoing.

WE NEED YOUR HELP
Please donate what you can to prevent Boua Banh having to return to a life of logging in order to earn his mahout a living. Every penny of your donation will go directly to the Elephant Conservation Centre in Laos.

The Elephant Conservation Center has partnered with Des Elephants et Des Hommes, a French non-profit organisation, to assist us raise funds as we are unable to do this within Laos. We have had a long term relationship with this organisation helping us save Lao elephants. Additional funds raised will go towards the Elephant Conservation Center to be used for future breeding, baby bonus programs or elephant rescues.

HELP SAVE BOUABANH HERE

Help Save Boua Banh

Watch the Video of Boua Banh HERE

————- FRANCAIS ———————-

Aidons l’éléphant blessé Boua Banh à FAIRE L’AMOUR !

Nous venons d’apprendre que l’éléphant mâle, Boua Banh, est à vendre et nous avons besoin de votre aide pour recueillir les 18 000 $ nécessaires pour le sauver.

Boua Banh a été grièvement blessé après un accident de travail il y a 6 ans. Un tronc d’arbre a cassé don postérieur droit. En conséquence, ses jambes sont affaiblies et il marche très lentement avec une boiterie prononcée.

Le Centre de conservation de l’éléphant (CCE) a loué Boua Banh dans le cadre de son programme de reproduction pendant deux mois. C’est comme ça que nous avons pu faire sa connaissance. Maintenant, avec l’occasion de l’acheter qui se présente à nous, ilnous est possible de lui assurer une vie d’amour en le sortant de l’exploitation forestière.

SAUVONS BOUA BANH

Ensemble, sauvons Boua Banh

Notre harde

Au total, nous avons quatre éléphantes qui participent au programme de reproduction et Boua Banh passera de longs après-midi dans notre zone de reproduction avec une ou plusieurs femelles, pour apprendre à mieux les connaître.

Une éléphante est fertile seulement 4 jours tous les 4 mois. Nous avons besoin de laisser Boua Banh socialiser avec nos dames afin qu’il soit prêt lorsqu’elles seront fertiles. La présence de Boua Banh au Centre de Conservation est un investissement important pour l’avenir de l’espèce au Laos. Il est capable, avec d’autres mâles, de nous aider à assurer la viabilité à long terme de notre harde et d’aider à produire une nouvelle génération d’éléphants tandis que l’espèce disparait peu à peu.

Un sauvetage d’éléphant coûte cher. Aujourd’hui, le prix d’un éléphant varie entre 30.000 et 70.000 $ ! En raison de sa blessure, le sauvetage de Boua Banh serait moins onéreux puisque ses propriétaires sont prêts à le vendre pour 18.000 $.

SAUVONS BOUA BANH

Ensemble, sauvons Boua Banh

L’histoire de Boua Banh

Boua Banh a travaillé dans l’industrie forestière toute sa vie adulte. En 2011, il a eu un accident. Tandis qu’il tirait un rondin sur une colline, il a perdu le contrôle et l’arbre est venu frapper sa jambe. À l’époque, les vétérinaires de la clinique mobile de Sayaboury l’ont traité et ont extrait un morceau d’os de 20 cm de long de sa plaie.

Boua Banh était physiquement incapable de travailler pendant 3 ans tandis que sa jambe se remettait. Pendant ce temps le propriétaire, M. Lei, était incapable de payer son cornac. Après trois ans, le propriétaire a donné son Boua Banh à son cornac en contrepartie du salaire qu’il lui devait.

En raison de sa blessure la jambe de Boua Banh est sévèrement affaiblie et il souffre d’une boiterie prononcée et permanente. Une fracture est difficile à traiter chez les éléphants sans un équipement spécialisé qui n’est pas disponible au Laos.

En 2014 malgré sa jambe fortement affaiblie Boua Banh a été mis de nouveau au travail dans l’industrie forestière où il a tiré du bois pendant deux ans. Un véritable calvaire qui a fini par pousser son cornac à chercher une autre solution.

Boua Banh est venu pour la première fois au Centre de conservation des éléphants en janvier 2017. Nous l’avons loué pendant quatre mois dans le cadre de notre programme de reproduction.

En février 2017, le propriétaire cornac de Boua Banh a accepté de le vendre au CCE.

Bien que la jambe de Boua Banh ne puisse pas être réparée, le Centre de conservation de l’éléphant est en mesure de lui fournir des soins vétérinaires quotidiens de qualité et de s’assurer qu’il ne sera pas remis au travail pour le restant de sa vie.

SAUVONS BOUA BANH

Ensemble, sauvons Boua Banh

Quelques faits sur l’éléphant d’Asie

Au «Pays du million d’éléphants» il ne reste que 800 spécimens, 400 sauvages et 400 en captivité.

Parmi la population d’éléphants domestiques, pour 10 éléphants qui meurent seulement 2 naissent. La viabilité de l’espèce à long terme est compromise en domesticité si la tendance reste inchangée. Les éléphants domestiques jouent un rôle clé dans la conservation de l’espèce en raison de la pression croissante que subissent les populations sauvages (destruction de l’habitat, braconnage…).

NOUS AVONS BESOIN DE VOTRE AIDE

Si vous le pouvez, faites un  petit don pour que Boua Banh n’ait pas à retourner à une vie de labeur dans l’exploitation forestière pour aider son cornac à gagner sa vie. Chaque centime de votre don ira directement au Centre de conservation de l’éléphant au Laos.

Le Centre de conservation de l’éléphant s’est associé avec l’association française « Des Eléphants et Des Hommes » (DEDH) pour l’aider à lever des fonds car nous ne pouvons pas le faire directement au Laos.

SAUVONS BOUA BANH

Ensemble, sauvons Boua Banh

Voir la video de Boua Banh ICI